XXI N25 L’ARGENT FOU, L’ARGENT CREATEUR PDF

Please forward this error screen to cloud1. Il XXI N25 L’ARGENT FOU, L’ARGENT CREATEUR PDF la couture durant sa jeunesse à Tunis et suit des études de sculpture.


DOSSIER : L’argent fou, l’argent créateur.
Trois histoires qui se passent à Paris, en Islande et à Nantes :
Une milliardaire rachète un immeuble parisien (10e arrondissement) au profit de damnés du monde entier.
Par Frédéric Laffont

Un dentiste islandais rachète un glacier pour anticiper la pénurie d’eau. L’histoire d’une folie financière.
Par Funk MacKenzie

À Nantes, à l’heure de la mondialisation, on s’apprête à créer une monnaie locale…
Par Catherine Bernard

PORTFOLIO :
Des parrains (extra)ordinaires.
Par Stéphanie Lacombe (prix Nièpce 2008)

RÉCITS :
La rue des teinturières de Bamako.
Par Danièle Rousselier
Colombie, la communauté de la paix.
Par Sophie Tardy-Joubert
Etc.

ENTRETIEN :
Curtis Roosevelt, le petit fils de l’ancien président des États-Unis.
Par Hélène Desplanques

RÉCIT GRAPHIQUE :
Le sel de la Bolivie.
Par Didier Tronchet

VÉCU :
Tristan Da Cunha, l’île le plus petite et isolée du monde.
Par Clarence Boulay

Il arrive à Paris à la fin des années 1950. Hébergé en échange de petits travaux, il apprend les techniques de la confection et développe une clientèle privée. Il se fait connaitre plus largement par le public en une dizaine d’années. Vers le milieu des années 1990, il est moins présent sur la scène de la mode mondiale, la presse se montrant critique puis absente.

Peu prolixe et répondant rarement aux interviews, il reste indépendant de la mode, sans jamais se soucier des impératifs de tempo ou des tendances liés à ce domaine. Azzedine Alaïa est devenu en un demi-siècle, sans publicité ni promotion pour ses vêtements qu’il présente le plus souvent de façon privée, internationalement reconnu avec ses robes sculpturales. Algérie, une période compliquée pour les personnes venant d’Afrique du Nord. Il n’a pas posé beaucoup de questions. Il a compris et a analysé. L’article est sorti en octobre 1979 et ça s’appelait  Les Deux Solitaires .

Il parlait de moi et de Serge Lutens. Azzedine Alaïa déménage rue du Parc-Royal dans le quartier du Marais en 1984. Fédération française de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode comme  Oscar du créateur de l’année  et  Prix spécial du jury . Des robes très sexy qui épousent le corps au plus près en maille fluide rebrodée de paillettes qui donnent l’impression que le corps est mouillé.

Vionnet, les courtes jupes à la forme trapèze, les maillots de bain en lycra, son goût pour des matières innovantes, ou pour le cuir qu’il travaille parfois comme la dentelle. Marie Claire ou L’Officiel Paris depuis le début de la décennie, lui rédigent des articles réguliers, publient des pages de photos, ou affichent ses réalisations en couverture. C’est l’une des rares présentations organisée en dehors de son atelier parisien où elles ont lieu habituellement de façon privée, à l’écart de tout calendrier officiel. 4e arrondissement de Paris, qu’il fait rénover entièrement, puis décorer par Julian Schnabel : deux grands bâtiments de plusieurs étages, séparés par une cour intérieure avec une verrière. Gaultier ou Lacroix sur le devant de la scène.