Louis XIV et sa cour PDF

Le portrait de Louis XIV en costume de sacre a été réalisé en 1701 par le peintre français Hyacinthe Rigaud afin de répondre à une commande du monarque qui souhaitait contenter le désir de louis XIV et sa cour PDF petit-fils, Philippe V. Charles II, le 18 novembre 1700, l’Espagne était en proie aux appétits dynastiques des autres puissances européennes, entraînant une guerre de succession. Je travaille à lui envoyer le portrait qu’il m’a ordonné de lui faire faire.


Voici deux après-dinées que je reviens de Saint-Cyr pour obliger le Roi à se faire peindre. La goutte est venue à notre secours. Sans elle nous ne l’aurons pas tenu trois ou quatre heures. Le lendemain, le travail continuait effectivement :  Vendredi 11, à Versailles – La goutte du Roi a un peu augmenté et au sortir du sermon, où on le porta, il se fit reporter chez Madame de Maintenon où Rigaud travailla à son portrait. La grandeur et la complexité de la composition justifiaient bien l’attente légitime des commanditaires et le temps passé par l’artiste à parfaire son travail. D’ailleurs, tout tend à prouver que Rigaud travaille à l’effigie tout en achevant le portrait de Philippe V, lequel ne sera jamais envoyé en Espagne. Cour l’a vu et tout le monde l’a admiré.

Il faut qu’un ouvrage soit bien beau et bien parfait pour s’attirer un applaudissement général dans un lieu où le bon goût règne et où l’on n’est pas prodigue de louanges. Il a cependant prolongé la galerie de marbre en arrière-plan d’une travée, variation suivie par le graveur. En 1733, il en note la rareté dans une lettre à Gabburri :  Pour ma part je peux vous inciter à acquérir un portrait du roi régnant et de la reine, mais celui gravé par Drevet est très difficile à avoir, et je l’ai vu en vente à plus de huit livres. On peut également trouver une copie à l’hôtel Negresco. Le roi est représenté debout en pied, de trois quarts à gauche, la tête en contre-plongée et les pieds en vue plongeante, cette pose calculée ayant pour but de présenter la plus grande partie de sa personne. Une autre copie signée Alphonse Carrière est présente à l’Observatoire de Paris, entre deux portraits de Giovanni Domenico Cassini et Urbain Le Verrier. Une copie de ce tableau est également présente au château de Maintenon.

7494, MR 2401, Collection de la couronne, entré à Versailles sous Louis Philippe. Il ne s’agit pas de la couronne du sacre mais peut-être de la couronne de vermeil plus légère réalisée en prévision des funérailles du roi. Manteau de velours bleu azur brodé de fleurs de lys et doublé de fourrure d’hermine. Lucien Bély, Dictionnaire Louis XIV, Robert Laffont, 2015, p.

Abrégé de la Vie de Hyacinthe Rigaud, 1716 sur Wikisource. Théophile Lavallée, Correspondance générale de madame de Maintenon publiée pour la première fois sur les autographes et les manuscrits authentiques , Paris, Charpentier, 1866, vol. Journal du marquis de Dangeau, publié en entier pour la première fois par MM. Soulié, Dussieux, de Chennevières, Mantz, de Montaiglon avec les additions inédites du Duc de Saint-Simon, t. Journal du marquis de Dangeau, op. En note de l’édition est annexé le passage du Mercure de France de la même année. Raccolta di lettere sulla pittura, scultura ed architettura scritte da’piu celebri personaggi dei secoli XV, XVI, XVII, 1822, II, p.

Claire Constans, Musée National du château de Versailles : Les peintures, Paris, RMN, 1995, II, p. Mathieu Da-Vinha, Raphaël Masson, Versailles Pour les Nuls, First Éditions, 2011, p. Peter Burke, Louis XIV : les stratégies de la gloire, Éditions du Seuil, 1995, p. Louis XIV en costume de sacre. Le portrait dans les musées de Strasbourg, 1988, p. Fernand Engerand, Inventaires des collections de la couronne. I, Paris, Leroux, 1901, 463-464, 561, 620 p.