Les théories des cinéastes (Cinéma / Arts Visuels) PDF

La phrase de Lénine,  le cinéma est pour nous, de tous les arts, le plus important , a fait le tour du les théories des cinéastes (Cinéma / Arts Visuels) PDF. Le cinéma soviétique a donné lieu à diverses interprétations qui se sont focalisées soit sur  le cinéma comme œuvre d’art ,  le cinéma comme propagande  ou  le cinéma comme objet de spectacle .


Ces théories portent sur les concepts, les problèmes liés à la représentation du temps, la promotion des systèmes, l’image et le visible, la réalité et son écriture, le rapport entre le spectacle et le spectateur, l’art et la poétique.

La célébrité mondiale du cinéma muet soviétique révolutionnaire a cependant masqué l’existence, sous le régime tsariste, d’un riche cinéma russe, aujourd’hui redécouvert par les cinémathèques. En 1910, Ladislas Starevitch réalise le premier film d’animation russe : Lucanus Cervus, tourné avec des insectes naturalisés. Le landau de la scène des escaliers du Cuirassé Potemkine. Entrée des studios de la Mosfilm. Le Cuirassé Potemkine, qui lui apporte la renommée internationale.

Le cinéma soviétique agrège les compétences et la créativité d’artistes des différentes républiques de l’URSS. Dans son Atlas du cinéma, André Z. Labarrère recourt même au terme  osmose  pour évoquer la coopération entre les différentes cinématographies. Tous les films soviétiques ne sont pas avant-gardistes. Les années 1936-1938 sont des années difficiles en raison de la présence de Nikolaï Iejov à la tête du NKVD. Boris Barnet est interdit en 1943. La deuxième partie d’Ivan le terrible d’Eisenstein est interdite en mars 1946.

La troisième partie n’est pas tournée. Andreï Jdanov et se traduit pour la production cinématographique par un nouveau tour de vis. Toujours d’après cette historienne, il semble que le cinéma soviétique sorte du  réalisme soviétique stérile et conformiste  des années 1930 et de l’Epokha malokartinia. Son influence, au niveau mondial, sera considérable.