Les hommes et la terre à Byzance du VIe au XIe siècle : Propriété et exploitation du sol PDF

L’histoire économique de les hommes et la terre à Byzance du VIe au XIe siècle : Propriété et exploitation du sol PDF France s’écrit à partir de 476, lors de la  chute de l’Empire romain . Pour la situation économique pendant la période précédente, voir Économie romaine. Articles connexes : Francs et Moyen Âge. Articles détaillés : Déclin de l’Empire romain d’Occident et Économie romaine.


Les bassins fluviaux sont reliés entre eux par des voies antérieures à la conquête romaine. L’Empire romain avec sa fiscalité directe peut entretenir une administration et des services publics pléthoriques: en particulier une puissante armée, une administration fiscale performante pouvant gérer le cadastre nécessaire au prélèvement d’un impôt direct et des écoles. Articles connexes : Mérovingiens et Occident au VIe siècle. Si les royaumes barbares ont épluché les structures économiques et les cadres de l’Empire romain, le système fiscal a été profondément altéré par l’arrivée de ces hommes libres et armés sur lesquels il est pratiquement impossible de prélever un impôt direct. Les élites quittent les villes et se recentrent sur leurs possessions rurales.

La monnaie d’or est adaptée pour les échanges du commerce à longue distance, qui concerne des produits suffisamment onéreux pour qu’il soit rentable de les transporter avec les difficultés que cela comporte à l’époque. Cependant les échanges à courte distance entre ville et campagne se font le plus souvent par troc. Articles détaillés : Occident au VIIe siècle et Vassalité. Méditerranée par les Musulmans : l’axe rhodanien permet de commercer sur les bassins de la Seine et de la Loire.

Méditerranée occidentale et passe par l’Adriatique, le Pô, le Rhin et la Meuse. Méditerranée est fortement perturbé et les royaumes barbares basculent vers la crise. Les mérovingiens n’ont plus les moyens d’entretenir leurs vassaux. Ce changement conduit aux débuts de la vassalité. Les puissants accueillent des hommes libres qu’ils éduquent, protègent et nourrissent. En l’absence d’expansion territoriale, les liens vassaliques se distendent, donc pour se pérenniser une puissance doit s’étendre.

Articles détaillés : Occident au VIIIe siècle, Pépinides et Carolingiens. Avec la présence musulmane en Méditerranée occidentale les voies commerciales byzantines ne peuvent plus passer que par l’Adriatique. Le basculement à l’Est des voies commerciales réactive les régions riches en minerai de fer qui avaient déjà été à l’origine de la puissance agricole et militaire des celtes. Le basculement économique permet aux Pippinides de bénéficier d’armes et protections en acier de bonne qualité augmentant leur supériorité militaire. Ainsi, Pépin de Herstal devient maire du palais d’Austrasie en 679, contrôle la Neustrie en 687 et prend le titre de prince des Francs. Articles connexes : Carolingiens et Occident au VIIIe siècle.

L’or quitte l’Occident pour s’accumuler en Orient, entraînant une pression déflationniste. La diminution du numéraire en or qui en résulte rend nécessaire l’adoption d’une monnaie frappée avec un minerai plus abondant en Europe que l’or. Au début du règne des Pippinides les différentes parties de l’empire utilisent des monnaies différentes, ce qui freine les échanges. En 755, Pépin le Bref prend le contrôle de Dorestad et des ateliers de frappe de monnaie frisons. 12 deniers soit un vingtième de livre tournois. Cette uniformisation de la monnaie facilite les transactions commerciales à travers l’empire, et donc augmente les échanges entre les différentes régions. Une des implications est qu’il devient rentable de produire des surplus agricoles susceptibles d’être vendus.

La voie est ouverte au développement démographique et à la mutation progressive vers une société plus commerçante, artisanale et citadine. Le souverain récupère les entrées fiscales et les produits précieux nécessaires à l’entretien de ses vassaux. Articles connexes : Occident au IXe siècle et Âge des Vikings. Avec la paix – ou plutôt à la suite de l’absence de campagne militaire rémunératrice -, nombreux sont les hommes libres et propriétaires de manses libres qui posent les armes, pour retourner au travail de la terre. Dans le sens inverse, l’agriculture des villae, à présent domaines tenus par les Seigneurs, est initialement largement inspirée du modèle antique de grands domaines cultivés par des esclaves. Cependant, l’Église condamne l’esclavagisme entre chrétiens, et sous cette pression, les esclaves sont progressivement émancipés en serfs. Les serfs restent cependant attachés au domaine, et gèrent une manse servile.