Le petit livre des grands philosophes PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Vingt-cinq ans plus tard, Huxley publie un essai consacré à ce livre, Retour au meilleur des mondes, insistant notamment sur les évolutions du monde qu’il le petit livre des grands philosophes PDF comme allant dangereusement vers le monde décrit dans son ouvrage. Le roman a été adapté à la télévision en 1980 et en 1998.


Nul besoin de connaître le grec ou l’allemand pour s’intéresser aux grandes questions humaines, aux concepts clés de la philosophie et aux hommes qui les ont forgés. Alors, ouvrez ce petit livre et dialoguez sans retenue avec Pythagore, Socrate, Averroès, Machiavel, Descartes, Rousseau, Kierkegaard ou Bergson.

Participez à 2 500 ans d’aventure philosophique !
Dans ce petit dictionnaire synthétique et éclectique, (re)découvrez la philosophie au travers du portrait de 50 des plus grands penseurs de l’histoire.
Chaque notice biographique est enrichie d’éléments de culture générale, de la définition des grands concepts, des citations à retenir et des œuvres majeures de chacun.

L’histoire débute à Londres, en l’ an 632 de Notre Ford , dans un bâtiment gris nommé  Centre d’incubation et de conditionnement de Londres-Central . Une fois enfants, les jeunes humains reçoivent un enseignement hypnopédique qui les conditionne durant leur sommeil, créant une morale commune profondément ancrée dans les subconscients de chacun. Les castes supérieures apprennent ainsi à mépriser les castes inférieures tout en sachant leur nécessité. Les Alpha en constituent l’élite dirigeante. Ils sont programmés pour être grands, beaux et intelligents.

Les Bêta forment une caste de travailleurs intelligents, conçus pour occuper des fonctions assez importantes. Les Gamma constituent la classe moyenne voire populaire. Chacune de ces castes est divisée en deux sous-castes : Plus et Moins. Chacun, en raison de son conditionnement, estime être dans une position idéale dans la société, de sorte que nul n’envie une caste autre que la sienne, contribuant à l’objectif ultime de tout le système social : la stabilité. Cette société rend tabou le sujet de la viviparité : les allusions à la maternité, à la famille ou encore au mariage font rougir de honte aussi bien les jeunes que les adultes.

Chacun des membres de la société est conditionné pour être un bon consommateur et est obligé de participer à la vie sociale. La solitude est une attitude suspecte. Tout le monde dans l’État mondial utilise du  Soma , substance apparemment sans danger qui peut, à forte dose, plonger celui qui en prend dans un sommeil paradisiaque. Le Soma n’a aucun des inconvénients des drogues que nous connaissons aujourd’hui.

Il se consomme sous forme de comprimés distribués au travail en fin de journée. Les humains qui ne vivent pas dans l’État mondial sont parqués dans des  réserves à sauvages  délimitées par de hautes barrières électrifiées. Ces sauvages perpétuent la reproduction vivipare et ont un mode de vie primitif. La première partie du roman décrit la vie dans l’État mondial et les personnalités de deux des personnages principaux, Bernard Marx et Lenina Crowne. Lenina est une jeune femme Bêta particulièrement belle, tandis que Bernard est une sorte de paria : même s’il est un Alpha, il est aussi petit qu’un Gamma. Il aime également la mer, les étoiles, la randonnée alors que les êtres humains ont été conditionnés à détester la nature.