La révolution hippie PDF

Cet article présente des problèmes multiples. La révolution hippie PDF pouvez aider à l’améliorer ou bien discuter des problèmes sur sa page de discussion.


Même s’il faut remonter plus de quarante ans en arrière pour s’imprégner du mouvement hippie, force est de constater que cette période de l’histoire vient nous hanter à intervalles réguliers, à l’instar d’un naufragé revenant sans cesse sur les rivages de la civilisation Est-ce un phénomène de mode cyclique ? En effet, il est fréquent de voir dans les rues des personnes arborer le style hippie traditionnel, le style wacko : cheveux longs, barbes hirsutes, pantalons pattes d’éléphant, jeans Levis peints, déchirés ou rapiécés, jupes en daim à franges ou longues robes brodées, chemises bariolées à motifs psychédéliques, petites lunettes métalliques rondes à verres teintés bleu ou rose, sacs en toile de jute, colliers en perles ou breloques en argent, foulards, bandeau multicolores, chapeaux divers et variés, pour ne citer que quelques éléments de ces panoplies. De plus, il ne se passe pas une année sans qu’une maison de disques ne sorte une compilation comportant les hymnes les plus populaires de ces Flower Children ou de cette Ere du Verseau (Age of Aquarius), comme des chansons de Joe Cocker, Canned Heat, des Mamas and Papas, de Jefferson Airplane, de Country Joe and the Fish, de Jimi Hendrix, Barry McGuire, Joan Baez, Janis Joplin, des Doors, pour n’en citer que certains. Comment cette contre-culture hippie a-t-elle vu le jour, comment s’est-elle développée dans l’Amérique des années soixante ? Quels en sont ses principaux ingrédients, ses événements marquants, ses figures charismatiques et emblématiques qui lui ont donné le relief sans lequel elle n’aurait été qu’un incident insignifiant de l’Histoire ? Quelles sont les raisons pour lesquelles le quartier d’Haight-Ashbury s’est très rapidement imposé comme le fief de ces Flower Children ? Quelles sont les raisons et les causes majeures qui ont précipité la désintégration du mouvement hippie dans les années soixante-dix ? Comment Haight-Ashbury a-t-il vécu cette transformation ? Quelles traces plus ou moins durables les hippies ont-ils laissé dans notre société ? Quel héritage ont-ils laissé aux générations suivantes ?

Cet article ne s’appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires. Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique. La réorganisation et la clarification du contenu sont nécessaires. Cet article a besoin d’un nouveau plan. Les informations sont mal organisées, redondantes, ou il existe des sections bien trop longues. Le concept de révolution sexuelle, également appelé libération sexuelle, recouvre les changements substantiels du comportement et des mœurs sexuels intervenus en Occident à la fin des années 1960 et au début des années 1970.

Cette révolution est consubstantielle à deux éléments essentiels. Le premier est la sortie des régimes démographiques anciens, marqués par l’omniprésence de la mort et la nécessité d’engendrer de nombreux enfants pour contrer cette dernière, et l’entrée dans les régimes démographiques contemporains, caractérisés par une faible mortalité qui rend indispensable la limitation de la fécondité, pour empêcher tout risque d’explosion démographique. Si l’acte sexuel était risqué, entrainant la possibilité d’une procréation non voulue, le risque de maladies sexuellement transmissibles ne l’est plus que dans une moindre mesure. La  révolution sexuelle  puise sa première origine dans le changement de régime démographique occasionné dans les pays occidentaux par les progrès de la médecine. La mort cesse d’accompagner chaque instant de la vie des hommes. Ce changement de régime démographique bouleverse la conception de la sexualité dans les pays occidentaux et ouvre la voie à une réhabilitation de la recherche du plaisir. Désormais, en effet, un couple n’a plus besoin que de deux coïts reproductifs dans sa vie pour renouveler les générations.

Le développement des antibiotiques dans les années 1940 rend guérissables la plupart des maladies vénériennes autrefois graves, enlevant la peur et la menace des maladies sexuellement transmises telles que la syphilis. Jusqu’alors, la syphilis associée à la propagation vénérienne habituelle pose un grave problème de santé publique. Sir Alexander Fleming en septembre 1928. Le stérilet est un dispositif de contraception intra-utérin inventé en 1928 par Ernst Gräfenberg, il contient du cuivre qui a un effet spermicide et provoque une légère inflammation de la muqueuse qui la rend impropre à la nidation. Il s’agit de la méthode réversible de contrôle des naissances la plus largement utilisée. La médicalisation de l’avortement et sa légalisation le rendent plus sûr et plus accessible. Une fois tombées les menaces jumelles de la maladie sexuellement transmissible et de la grossesse non désirée, la génération du baby boom, née après la Seconde Guerre mondiale, va peu à peu faire disparaître les contraintes traditionnelles sur le comportement sexuel : contraintes morales, religieuses et légales.