La Cité antique. Editions Hachette. Sans date. (Histoire ancienne, Antiquité gréco-romaine) PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La forme la plus ancienne date du milieu du IIIe millénaire av. Si les bourgades-État semblent se développer durant les premiers siècles dans un calme relatif, on assiste à la Cité antique. Editions Hachette. Sans date. (Histoire ancienne, Antiquité gréco-romaine) PDF de 3000 av.


Cette fréquence des batailles provoque de grandes mutations dans ces États en formation. Cette concentration démographique met fin à l’ère de la tribu et du  chef de clan , le monarque ou tyran au pouvoir devient  administrateur . Les dirigeants tirent de cet essor agricole des revenus stables et élevés. Les conflits constants stimulent le progrès de la technologie et de la tactique militaires afin de garder l’avantage, ou tout au moins de ne pas prendre de retard et ceci, à un niveau bien supérieur à celui trouvé ailleurs.

La présence sur les champs de bataille sumériens de la massue fait apparaître le casque, alors fabriqué en cuivre, afin de protéger le crâne très exposé à cette arme. Durant deux millénaires le bassin mésopotamien est ainsi, malgré le caractère funeste des innovations, un formidable creuset d’avancées techniques et technologiques qui ne se répandront à travers les continents que bien plus tardivement. Les métaux étant relativement rares et chers, ils sont surtout vitaux pour l’industrie de l’armement et les monarques en font un domaine réservé de l’État. Bien que les cités soient durant le IIIe millénaire av. Si l’on se réfère à des tablettes trouvées dans l’ancienne Shuruppak et datant de 2600 av. 5 400 hommes qui composent le noyau de l’armée.

Première représentation d’une phalange sur un fragment de la Stèle des Vautours. D’autre part, il est à douter que l’artiste ait assisté à des batailles, ne serait-ce que parce qu’il a sculpté les pointes des lances des différentes lignes dépassant du premier rang au même niveau. Ce dernier point nous amène cependant à deux remarques plus intéressantes. Est-ce parce qu’elle n’était pas encore utilisée ou simplement parce que les soldats ne sont pas au combat mais conduisent des prisonniers jusqu’au souverain ?

Vue de la face interne d’une sculpture d’aspis koilè, vers 500 av. Gravure d’une statuette en bronze d’hoplite de l’époque classique. Gouvernements de tyrans dans certaines villes du Péloponnèse. Ce dernier élément voit cette classe, libre mais ne faisant pas partie de l’aristocratie, prendre un poids économique et politique plus important au sein des cités.