Introduction à l’histoire environnementale PDF

Carte de localisation de l’Aubrac dans le Massif central. Dans la documentation introduction à l’histoire environnementale PDF, Aubrac est mentionné sous les formes Altobraco, Albracum, Albrac et même Auborac en occitan.


Ce livre présente les thèmes centraux de l’histoire environnementale. Parmi ceux-ci : l’appropriation de la nature et la maîtrise technique de celle-ci, dont l’envers est l’histoire de la pollution et de la dégradation des milieux naturels ; les interactions climat/société, par exemple l’effet de l’extraction coloniale des ressources ou, plus généralement, celui des inégalités de richesse et de puissance à l’échelle mondiale, jusqu’à l’impact des guerres sur l’environnement.
L’analyse porte sur les dynamiques socioécologiques au cœur de phénomènes historiques aussi cruciaux que le mouvement de colonisation du globe par les puissances occidentales (XVe-XXe siècle), la guerre froide ou la révolution industrielle. L’histoire environnementale propose un nouveau regard sur les défis du temps présent, comme sur l’histoire longue de nos sociétés : ce Repères en dresse pour la première fois un panorama synthétique et raisonné.

La région de l’Aubrac ou monts d’Aubrac ou aussi plateau de l’Aubrac est une zone située à cheval sur les départements de la Lozère, du Cantal et de l’Aveyron. Puys qui eux, n’ont que quelques milliers d’années. Coupe géologique du plateau de l’Aubrac. La crête de l’Aubrac domine ici la vallée du Lot par un abrupt de 1 000 m de dénivelé. Paysage typique de l’Aubrac aux environs du lac de Souveyrols.

Le truc des Coucuts dans la commune de Prinsuéjols avec ses orgues basaltiques. Le climat sur l’Aubrac est rude et le plateau est souvent très enneigé l’hiver. Il peut neiger en altitude d’octobre à mai et il peut y geler la nuit presque tous les mois de l’année. Les précipitations sont abondantes toute l’année et avoisinent les 2 mètres sur les versants exposés. Les nombreuses sources, ruisseaux et rivières qui prennent naissance sur le plateau alimentent le Lot, soit directement par le versant méridional, soit indirectement par l’intermédiaire de la Colagne ou de la Truyère. En défrichant la forêt et en élevant du bétail sur de vastes surfaces, l’homme a créé en Aubrac des milieux d’altitude ouverts satisfaisant aux exigences d’espèces végétales et animales plus diversifiées que celles qui peuplaient le milieu primaire originel.