Histoire du droit public en Allemagne : Droit public impérial et science de la police PDF

Antiquité, le Moyen Âge et l’époque moderne – et aux études parlementaires dans leur diversité. La revue est indexée dans la Bibliographie histoire du droit public en Allemagne : Droit public impérial et science de la police PDF d’histoire de France, dans la base Scopus et l’International Bibliography of the Social Sciences. It deals with late modern and contemporary political history and parliamentary studies, mainly in France and in Europe.


A travers l’émergence du jus publicum impérial comme discipline spécifique, les formes institutionnelles de son enseignement et les débats qu’il a suscités, c’est l’ensemble des phénomènes impliqués dans la genèse de la pensée politique moderne qui reçoit un éclairage nouveau : essor de l’absolutisme, sécularisation, affirmation des particularismes étatiques, diversification des modes de gestion gouvernementale, etc.
La crise de l’Empire, au sortir de la guerre de Trente ans, n’a pas seulement débouché sur la reconnaissance de la souveraineté des « Etats » et la confirmation du principe cujus regio, ejus religio. Elle a donné lieu à une vaste réflexion théorique sur plusieurs thèmes d’importance capitale : la désacralisation de l’idée impériale, la définition d’une « raison d’Etat » constitutionnelle, l’organisation d’un système fédéral, la science de la police comme technique administrative du bien-être commun et les conditions formelles d’un Etat de droit.
A travers ces thèmes, c’est le projet de construction d’un ordre civil affranchi de tout horizon providentiel, mais inscrit dans la dynamique du temps historique, fondé sur des règles de droit, mais ayant à produire les conditions matérielles de l’obéissance des sujets qui se dessine avec netteté. L’Allemagne des XVIIe et XVIIIe siècles est donc bien, à côté des grands Etats européens, mais selon d’autres lignes de pente, l’un des terrains d’expérimentation de la raison politique moderne.

Each thematic issue contains about ten original articles, commented rare sources and a book review. Faut-il tourner le dos à la politique ? Une France des sans voix ? La vie politique est-elle le privilège du national ? Une image largement véhiculée dépeint étrangers et immigrés comme des sans-voix dans le concert politique français, privés de l’accès aux urnes ou d’un écho suffisant pour faire valoir des revendications longtemps modestes. C’est ce qu’entend explorer ce dossier sous un angle nouveau.

L’Espagne vient de traverser une crise politique sans précédent depuis la mort de Franco. De décembre 2015 à octobre 2016, la monarchie parlementaire espagnole n’a pu se doter d’une majorité parlementaire en dépit de deux élections générales. Articles de recherches et commentaires de sources convoquent différents acteurs, représentants, partis, agents économiques et médias et examinent non seulement leurs pratiques, de la résistance à la fraude électorale en passant par le caciquisme, mais aussi leurs relations à la nation, leurs territoires et leurs mémoires. Un nouveau regard est ainsi porté sur une Transition démocratique espagnole qui n’en finit pas.

L’âge d’or du caciquisme en Espagne. La droite à l’épreuve de la démocratie. Geoffroy Huard, Les Gays sous le franquisme. Comment, dans ce contexte, défendre la paix, comment la préparer puis la promouvoir pendant et au lendemain d’une guerre totale que l’on voudrait croire être la Der des Der ? Un jeu complexe s’instaure entre les parlementaires et les sociétés civiles qu’ils sont censés représenter, en un moment crucial pour la conception et la mise en œuvre de la Paix. Ce dossier, constitué d’études de cas et de commentaires de sources sur la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne avant, pendant ou après la Première Guerre mondiale, évalue la façon dont les parlements traduisent ou non les aspirations pacifistes de leurs sociétés civiles.

Réciproquement, il montre comment des opinions publiques pacifistes, y compris féministes, peuvent influencer leurs représentants et le débat démocratique. Des parlementaires au service de la paix. La création d’un pacifisme parlementaire ? Face à la Guerre civile espagnole. Jean-Paul Clément, avec le concours de Daniel de Montplaisir, Charles X.