Guerre et société au Moyen Age : Byzance-Occident (VIIIe-XIIIe siècle) PDF

Selon l’historiographie traditionnelle, l’Guerre et société au Moyen Age : Byzance-Occident (VIIIe-XIIIe siècle) PDF des Vikings, ou ère viking, est le nom de la période qui suit immédiatement l’Âge de Vendel entre 793 et 1066 de notre ère. Articles connexes : Chronologie des invasions vikings et Chronologie des Vikings. Une reconstitution moderne d’un navire viking, photographie de 1969.


La première référence traditionnelle historique à un raid viking date de 787 lorsque, d’après la chronique anglo-saxonne, ils tuèrent un officier anglais qui, les prenant pour des marchands, voulait leur faire payer des taxes commerciales. Les années 794 et 795 furent marquées, d’après les annales d’Ulster, par d’importants raids vikings sur les côtes septentrionales de l’Irlande, et notamment sur l’île d’Iona. Dans les pays scandinaves, la fin de l’ère viking est généralement datée par l’établissement d’une véritable autorité royale et l’établissement du christianisme. Charlemagne impose par la force le baptême aux Saxons. L’archéologie apporte cependant des éclaircissements déterminants. On peut opposer aux thèses classiques mettant en avant des causes démographiques, la situation intérieure en Scandinavie ou une expansion initiale à base commerciale. Une thèse récente met l’accent sur un réel affrontement religieux.

Cela aurait entraîné la croissance des productions agricoles et, par conséquent, une hausse démographique. Les raids vikings auraient été un moyen de réponse à une expansion démographique. La Scandinavie est alors constituée d’une multitude de petits royaumes. La volonté d’établir des grands royaumes centralisateurs dans les pays scandinaves n’apparaît qu’avec la christianisation.

Des princes convertis au christianisme bénéficient d’alliances chrétiennes pour accéder au pouvoir. Le roi des Danois peine à s’imposer aux différents clans et à sa famille même. Arabes perturbent le commerce en Méditerranée. En Europe, cela entraîne la réorientation du commerce vers l’aire de la mer du Nord. Les marchands occidentaux trouvent en Scandinavie des fourrures, du bois, de l’ambre et de l’ivoire et échangent avec les Scandinaves du vin, de l’argent et des armes.

Charlemagne a tenté à maintes reprises des offensives contre le Danemark, sans résultat. Il provoqua une réaction et c’est sous son règne qu’eurent lieu les premiers raids vikings. L’Empire franc était très puissant et a pu résister aux attaques vikings. Pour le linguiste Régis Boyer, ce phénomène est renforcé par le mercenariat : les Carolingiens, seigneurs ou souverains, utilisaient les Vikings comme mercenaires lors de leurs guerres internes, ou comme alliés occasionnels.

Pour certains, le phénomène viking serait une  légitime  réaction à la christianisation de la Saxe par Charlemagne. Ce n’est pas un hasard si le début de l’activité viking s’est produit sous le règne de Charlemagne. La menace militaire franque, soumission des Frisons et des Saxons, à la frontière du Danemark, aurait provoqué un changement soudain de l’attitude des Scandinaves La montée du christianisme constituait une menace en soi. Il s’agirait pour certains  d’une haine de religion des Vikings envers les Chrétiens , ce qui expliquerait selon les partisans de cette théorie que ce soient principalement les églises, les cloîtres et les autres édifices sacrés avec leurs habitants les nonnes, les moines et les prêtres qui furent l’objet de pillages et de massacres en règle. Toutefois, il faut remarquer que les églises et abbayes étaient des cibles particulièrement faciles, puisque non défendues, et permettaient de dégager un butin relativement intéressant avec peu de risques. Quelques écrivains avancent cependant l’argument religieux parmi les raisons possibles des pillages opérés par les Vikings.

De l’esprit des lois,  Ils attribuoient aux ecclésiastiques la destruction de leurs idoles, et toutes les violences de Charlemagne, qui les avaient obligés les uns après les autres à se réfugier dans le nord. Un autre facteur serait la destruction de la flotte frisonne par Charlemagne vers 785, qui interrompit le flux de nombreux commerces de biens avec l’Europe centrale vers la Scandinavie et força les Vikings à aller les chercher eux-mêmes. Article détaillé : Chronologie des invasions vikings. L’historiographie place traditionnellement en 793, année du saccage de l’abbaye de Lindisfarne en Angleterre, le début des invasions vikings. Mais l’épisode tragique de Lindisfarne a tellement frappé les contemporains que les historiens continuent à le présenter comme le premier événement de l’âge viking.