Formation linguistique des migrants en langue d’accueil: Politiques et pratiques européennes PDF

L’action internationale de Paris s’inscrit dans le cadre des priorités de la municipalité en matière d’attractivité et d’innovation, d’écologie urbaine, de solidarité internationale ou de coopérations de ville à ville. Paris a ainsi largement développé son engagement international, se plaçant à la pointe du combat contre le changement climatique, pour la qualité de l’air et le développement durable. Elle s’appuie sur les réseaux de grandes villes et métropoles du monde pour enclencher une dynamique mobilisatrice afin d’atteindre ces objectifs. En 2018, et pour la première fois de son histoire, la destination du Grand Paris a dépassé les 23 millions d’arrivées hôtelières, elle a été nommée la ville la plus gay friendly du monde et, avec formation linguistique des migrants en langue d’accueil: Politiques et pratiques européennes PDF de 100.


L’intégration linguistique des migrants adultes dans les pays d’accueil constitue un des axes principaux de toutes les politiques d’intégration des pays d’accueils. Elle représente un fort enjeu concernant les exigences linguistiques liées à la citoyenneté ou la résidence à long terme. Cette étude se donne pour objet de comparer la manière dont les instances politiques de différents pays européens, à savoir l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, la Suède et la Suisse, gèrent leurs actions en matière de formation linguistique des migrants adultes en langue d’accueil. Elle se base sur une approche comparative montrant comment les similarités et les différences entre les différents pays expliquent le choix politique en la matière.

Ville refuge et capitale des droits de l’HommeC’est à Paris qu’ont été adoptées la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 et la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. Paris revendique le statut de ville-refuge. Elle accueille ainsi des populations victimes des conflits ou fuyant la privation de leurs droits et libertés fondamentales dans leur pays et répond ainsi à l’urgence migratoire avec un plan d’action transversal commencé avec le centre de premier accueil humanitaire en octobre 2016. Le destin parisien de ville refuge appartient à l’histoire autant qu’à l’avenir : il confère à Paris un devoir d’hospitalité envers les populations qui n’ont d’autres choix que l’exil pour exercer leurs droits les plus fondamentaux. Paris s’engage et soutient les défenseurs des droits en danger. Chaque année, la Citoyenneté d’Honneur de la ville de Paris est remise à des personnes s’étant particulièrement illustrées dans la défense des droits humains. Ce soutien à ceux qui défendent les droits humains s’incarne aussi par un appui aux ONG engagées auprès des défenseurs comme la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, dont la Ville soutient le projet de création d’une Maison des défenseurs des droits Paris.

Depuis 2012, la Ville de Paris est partenaire du Prix photographique international Lucas DOLEGA. Ce prix, dont la cérémonie a lieu chaque année en janvier dans les salons de l’Hôtel de Ville, vise à soutenir et accompagner le travail exercé dans des zones à risques par des photojournalistes professionnels indépendants qui, par leur engagement personnel et la qualité de leur travail, auront su témoigner de leur attachement à la liberté de l’information. En 2017, la ville a soutenu les activités de Radio Erena , créée en 2009 à Paris par des journalistes érythréens en exil, avec l’aide de RSF. Elle est la seule radio indépendante à apporter une information libre aux Erythréens de l’intérieur et aux 4000 à 5000 érythréens qui fuient le pays chaque mois.