Economie et organisation de l’immobilier BTS Professions immobilières Licence PDF

Une des huit tours du lycée. Le lycée Buffon est un établissement public local d’enseignement, fondé economie et organisation de l’immobilier BTS Professions immobilières Licence PDF 1885 et situé dans le 15e arrondissement de Paris. 170 professeurs, 4 conseillers principaux d’éducation, ainsi que 50 personnels non enseignants. Il accueille également un centre de formation d’adultes préparant un BTS et une Licence des métiers de l’immobilier.


Le 27 mai 2013, le lycée Buffon reçoit le président de la République François Hollande pour une commémoration concernant la Résistance française. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. 1885 : L’architecte Joseph Auguste Émile Vaudremer conçoit le  lycée de la rive gauche , qui est implanté sur l’emplacement de l’ancien cimetière de Vaugirard. 1888 : L’établissement prend le nom de  lycée Buffon  à l’occasion du centenaire de la mort du grand naturaliste. 1889 : Première rentrée scolaire sous la direction de M. 1901 : Ouverture de la première classe préparatoire. 1914-1918 : Le lycée est transformé en hôpital militaire.

1939-1945 : Un lycée de la résistance. Cinq lycéens de Buffon, Jean Arthus, Jacques Baudry, Pierre Benoît, Pierre Grelot et Lucien Legros sont fusillés par les Allemands au stand de tir de Balard à Paris. 15 juin 1944 : Le professeur Raymond Burgard est décapité à Cologne par les nazis. 1970 : Introduction de la mixité, achevée en septembre 1978. 1995 : Début des travaux de rénovation.

1997 : Ouverture d’un bâtiment neuf pour les enseignements spécialisés. 1998 : Ouverture d’un restaurant scolaire et d’un gymnase. Voir la catégorie : Enseignant au lycée Buffon. Gilles Sandier, critique d’art dramatique, chroniqueur du théâtre contemporain 1960-1980. Jean Pélégri, écrivain et cinéaste de l’expérience des français d’Algérie.

Joseph Ki-Zerbo, écrivain et historien de l’Afrique. Voir la catégorie : Élève du lycée Buffon. Le lycée Buffon présente une pièce chaque année au début du mois de juillet, lors de quatre représentations dans la salle Benoît. La pièce jouée en 2010, les 2, 3 et 4 juin, était une œuvre de Michel Azama : Iphigénie ou le péché des Dieux. Les 27, 30, 31 mai et 1er juin 2011, c’était la pièce de Nikolaï Gogol, Le Revizor.