Des nouvelles du Brésil : 1945-1998 PDF

1967 : des nouvelles du Brésil : 1945-1998 PDF de la République fédérative du Brésil. 17 – Getúlio Dorneles Vargas 1951 derivative. Márcio Melo – Junta militar brasileira de 1969. Par un coup d’État le 3 novembre 1891, Deodoro ferme le Congrès et gouverne par décret pendant quelques semaines.


La Marine brésilienne réagit par la révolte de l’Armada et Deodoro est forcé de démissionner. Le vice-président Peixoto qui lui succède déclare le coup d’État nul. Brandão meurt le 25 septembre 1902, avant son investiture comme vice-président. Le président Alves entre en fonction seul le 15 novembre et une élection spéciale est organisée pour élire un nouveau vice-président. Pena meurt en fonction le 14 juin 1909. Rodrigues Alves, déjà président de 1902 à 1906, est élu de nouveau en 1918 mais attrape la grippe espagnole et ne peut pas être investi. Son vice-président Delfim Moreira assure l’intérim mais Alves meurt et Moreira devient président en janvier 1919.

Compte tenu de la Constitution en vigueur, Moreira remplaçant Alves avant la moitié du mandat, de nouvelles élections sont convoquées et Moreira n’occupe la fonction jusqu’à ce qu’un nouveau président soit élu pour terminer le mandat. Lors de l’élection de Pessoa, Moreira redevient vice-président. Le vice-président Moreira meurt le 1er juillet 1920. Le poste demeure vacant jusqu’à l’élection de Bueano de Paiva le 11 novembre 1920.

Le président Luís est déposé par la Révolution de 1930, qui marque la fin de la Veille République. Júlio Prestes, élu le 1er mars 1930, n’est jamais investi en raison de la Révolution de 1930 qui dépose son prédécesseur Washington Luís. Getúlio Vargas gouverne par décret du 3 novembre 1930 au 20 juillet 1934, comme président du gouvernement provisoire. En 1932, une révolution éclate dans l’État de São Paulo, demandant la restauration du gouvernement constitutionnel. José Linhares, président de la Cour suprême, devient président de la République après avoir été convoqué par l’armée. L’administration Linhares est un gouvernement transitoire qui établit les règles pour le retour d’institutions démocratiques. Selon les règles édictées sous l’administration Linhares pour la transition démocratique, les élections de 1945 permettent d’élire seulement un président et les membres de l’Assemblée constituante.

Le poste de vice-président a été aboli en 1934. Toutefois, l’Assemblée constituante décide de recréer le poste et décide le 18 septembre 1946 de l’élire elle-même le lendemain de la promulgation de la constitution. Vargas se suicide 24 août 1954. Au suicide de Vargas le 24 août 1954, le vice-président Café Filho assume immédiatement la présidence mais la session conjointe du Congrès nécessaire à son investiture ne se réunit que le 3 septembre 1954. Le 9 novembre 1955, Filho se déclare incapable de gouverner pour des raisons médicales.