[Dé]stresse ! PDF

Avec le développement d’Internet et du WEB 2. 0, les usages des TIC se sont développés et la grande majorité des citoyens des pays industrialisés les utilise pour accéder à l’information. La filière nécessitent de plus en plus de [Dé]stresse ! PDF en communication, marketing et vente, la technique n’étant qu’un support de la communication et d’organisation. Les usages des TIC s’étendent, surtout dans les pays développés, au risque d’accentuer localement la fracture numérique et sociale ainsi que le fossé entre les générations.


Psychologue spécialisée dans la souffrance au travail et la gestion du stress, Isabelle Méténier, partant du principe que le stress fait bel et bien partie de nos vies, livre les règles d’or pour faire du stress son meilleur allié.

Insomnie, crise d’angoisse, peur de l’avenir, appréhension à se rendre au travail, corps affaibli… le stress a envahi nos vies, à tel point que nous voyons en lui la source de tous nos maux. Dans le même temps, il est devenu une maladie de l’adrénaline, une sorte de drogue expresse pour  » tenir  » dans un environnement qui nous demande toujours plus. Cette spirale nous fait oublier que nous avons un corps, une existence humaine précaire et une âme qui aspire à vivre paisiblement, en harmonie avec les autres.

Psychologue depuis plus de 25 ans, Isabelle Méténier revient sur les fondamentaux du stress, sape les préjugés et nous apprend à réguler nos émotions pour nous apaiser et nous épanouir avec le stress.

Un guide pour renouer avec nous-mêmes, donner du sens à ce qui nous arrive et faire du stress notre meilleur ami.

Sa méthode en
10 règles d’or :

1- Bien réagir au stress. Lister ce qui nous stresse et cibler les maux sur lesquels nous pouvons agir pour préserver notre capital santé.

2- Être à l’écoute de nos émotions. Prévenir le stress en identifiant plus clairement notre champ émotionnel et reconnaître l’impact de nos sentiments sur nos défenses immunitaires.

3- Favoriser le calme intérieur. Apprendre à créer notre propre  » bulle  » pour faire de notre intériorité un refuge chaleureux.

4- Vivre le deuil. Déposer son fardeau et apprendre à lâcher prise plus sainement.

5- Dire sa vérité. Découvrir la  » sincérité simple  » comme mode de vie.

6- Etre un bon partenaire pour soi-même. Savoir se pardonner et s’encourager.

7- Se faire plaisir. Apprendre à distinguer le bon du mauvais plaisir et trouver la formule adaptée à son bien-être.

8- Devenir plus souple. S’exercer à la flexibilité pour apprendre à piloter sa vie sans la subir.

9- Aimer et protéger son corps. Manger avec conscience et pratiquer une activité physique pour mieux se respecter et se soulager.

10- Prendre soin de soi et gérer son énergie. Développer des pensées positives pour résister au stress en toute circonstance.

L’expression  technologies de l’information et de la communication  transcrit une locution anglaise utilisée dans diverses instances internationales qui correspond à peu près au domaine de la télématique. Les technologies de l’information et de la communication sont des outils de support au traitement de l’information et à la communication, le traitement de l’information et la communication de l’information restant l’objectif, et la technologie, le moyen. Mais cette définition se limite à la convergence de l’informatique et des télécommunications en vue de communiquer et ne tient pas compte de l’impact de la convergence numérique dans les multimédias et l’audiovisuel. Ensemble des technologies issues de la convergence de l’informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications, qui ont permis l’émergence de moyens de communication plus efficaces, en améliorant le traitement, la mise en mémoire, la diffusion et l’échange de l’information . La diffusion rapide des accès à l’Internet à haut débit a permis une explosion des usages des services audiovisuels qui prennent une importance accrue dans le concept des TIC, non seulement au niveau de la communication, mais aussi au niveau de la gestion des informations et des connaissances et au niveau de leur diffusion.

Cette extension du concept des TIC est à l’origine de nombreux débats en raison de l’importance de son impact sur la société. 1990 et au début des années 2000 pour caractériser certaines technologies dites  nouvelles . La qualification de  nouvelles  est ambigüe, car le périmètre des technologies dites nouvelles n’est pas précisé et varie d’une source à l’autre. En raison de l’évolution rapide des technologies et du marché, des innovations déclarées  nouvelles  se retrouvent obsolètes une décennie plus tard. Parfois il s’agit de distinguer les technologies basées sur l’Internet par opposition aux télécommunications traditionnelles. Parfois, les NTIC incluent aussi la téléphonie mobile, mais les premières technologies mobiles qui ont plus de trois décennies peuvent-elles être qualifiées de  nouvelles  ?

Cela montre qu’il n’est pas utile d’établir des catégories rigides pour distinguer ce qui est nouveau de ce qui ne l’est pas. TIC ou Technologies de l’Information et de la Communication ne sont pas mentionnés. Les TIC sont devenus également un enjeu crucial pour la production et la diffusion des biens culturels. Un rapport des Nations unies insiste sur l’impact de la convergence des TIC : « La convergence a supprimé nombre de distinctions entre les secteurs des TIC, notamment la radiotélédiffusion, l’informatique et les télécommunications, et a favorisé l’innovation dans des secteurs autres que les TIC, tels que les services financiers. La fertilisation croisée des produits issus de domaines autrefois bien séparés et maintenant confondus est à l’origine d’une multitude de services innovants.