Comment j’ai réussi à me faire virer ! PDF

Lorsque je parle à mon entourage de mes investissements immobiliers aux USA, j’ai souvent beaucoup de questions car cet investissement sort un peu des sentiers battus. C’est pourquoi j’ai pris le temps de raconter mon expérience, revenant comment j’ai réussi à me faire virer ! PDF mes investissements et qui j’espère vous donnera les clés pour y investir avec succès. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires et bonne lecture. Télécharger mon guide gratuit pour investir sur l’immobilier aux USA à haut rendement.


Et maintenant, je vous repose la question Daniel, quel est votre objectif ?- Je crois que je n’ai plus rien i faire dans cette entreprise… – Etes-vous en train de me dire que vous voulez partir ? – Oui, il vaut mieux… – En êtes-vous sûr ? -Je le crois. A l’autre bout du fil, l’avocat restait muet. Daniel enchaîna nerveusement.- Vous avez entendu maître ?J’en suis sûr. Je veux partir.  » Entreprise, ton univers impitoyable ! A travers les aventures de Daniel, traitées sur le mode de la fiction, ce livre drôle et enlevé s’attaque à un phénomène de société : les relations employés-employeurs sur fond de licenciement et de chômage. Vous qui allez entrer dans les vies de Daniel, Clémentine, Victor et les autres, préparez-vous à perdre toute illusion mais pas toute espérance : oui, il est tout à fait possible de réussir à se faire virer (et même avec une confortable enveloppe) mais le prix à payer peut être lourd sur le plan psychique et moral. Que vous ayez choisi le licenciement, que vous en rêviez ou qu’on vous l’impose, il vous faudra tenir bon et apprendre à utiliser les mêmes armes que celles de votre entreprise… Une fiction socio-économique à suspense inspirée d’expériences et de témoignages vécus !

En 2010, je voulais investir dans l’immobilier mais l’immoblier francais était cher. Les courbes de Friggit montrait que l’immobilier francais était en haut de cycle avec un risque de forte baisse possible. J’avais de l’épargne à placer mais je n’avais envie de continuer à investir sur mon assurance vie ou de laisser l’argent sur mes livrets. L’immobilier aux USA avait lui subi une forte baisse des prix. Le risque de baisse future était donc limité selon moi.

La psychologie des investisseurs avait été fortement marquée par les subprimes et la baisse qui en a résulté. La valeur de l’immobilier avait baissé d’accord mais est-ce que mon investissement allait être rentable ? Allais-je être sûr que cela rapporterait ? Ensuite qu’ils existait un système fédéral qui permettait de réduire très fortement le risque d’impayés.