Chroniques PDF

Les chroniques ont rassemblé un grand nombre de fans depuis la publication du premier tome, Entretien avec un vampire, en 1976. Les vampires d’Anne Rice se démarquent des vampires classiques comme Dracula chroniques PDF différents aspects.


Le sang humain est préféré pour son goût, mais le sang animal peut aussi être consommé. Ils ne sont pas sujets au vieillissement, si ce n’est que les siècles passants, leur corps ressemble de plus en plus à celui d’une statue : leur peau pâlit toujours plus et leur chair devient aussi dure que du marbre. Dans la plupart des cas, les vampires de moins d’un millier d’années peuvent être détruits par les rayons du soleil ou par le feu. Ils ne possèdent pas non plus de pouvoirs typiquement  vampiriques  tels que la capacité de se changer en chauve-souris ou de jeter des sorts, mais les plus forts et anciens ont le pouvoir de voler.

La plupart d’entre eux possèdent également la capacité de lire dans les pensées des humains ou des vampires plus faibles, hormis ceux qu’ils ont eux-mêmes créés. Ils possèdent souvent de grandes qualités artistiques. La principale caractéristique des vampires d’Anne Rice est leur personnalité sensible, émotive et sensuelle, souvent la proie de passions. Ils sont en général très beaux, étant donné que les anciens évitent de créer des novices avec des humains laids ou âgés.

Ils se servent de leur beauté pour attirer leurs proies potentielles. Akasha était reine d’Égypte, épouse d’Enkil. Sa soif de pouvoir retourna un esprit contre elle, la rendant non-vivante mais également non-morte. Enkil était l’époux d’Akasha et le roi qui régnait sur l’Égypte avec elle. Il est le premier à avoir été transformé en vampire par Akasha. Article détaillé : Louis de Pointe du Lac. Bianca est née à Florence, en Italie.

Elle a des yeux gris perçants et les cheveux dorés et ondulés qu’elle entrelace souvent avec des perles. Elle est souvent décrite comme une femme peinte par le peintre Botticelli. Elle a mené une vie de mortelle, heureuse avec ses frères jusqu’à ce qu’ils meurent. Elle est forcée de dépendre financièrement de ses mauvais parents banquiers. Ils lui fournissent ce qu’elle désire tant qu’elle tue ceux qu’ils lui demandent de tuer. Elle le fait en ouvrant sa maison à presque tous en tant qu’hôtesse amicale et gracieuse. Elle met secrètement du poison dans le verre de vin de ceux que ses parents veulent voir morts.