Champagne et vins petillants : Mousseux et autres vins à bulles PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Champagne, est un vin effervescent français protégé par une appellation d’origine contrôlée dont la réglementation a nécessité plusieurs siècles de gestation. Historiquement, dès le Moyen Âge, cette province a commencé par produire des champagne et vins petillants : Mousseux et autres vins à bulles PDF tranquilles, non effervescents. Le champagne est élaboré essentiellement à partir de trois cépages : le pinot noir N, le meunier N et le chardonnay B.


Le champagne est une boisson devenue synonyme de fête ou de célébration. La fine collerette, cordon de mousse autour du verre, est due aux propriétés tensioactives des macromolécules glyco-protéiques. L’affirmation selon laquelle les Romains trouvèrent de la vigne dans les alentours de l’oppidum de Durocorter fondé par les Rèmes en 80 av. L’intérêt que porte le clergé aux vins champenois, en particulier ceux de Reims et de Châlons-en-Champagne, s’explique aussi par son utilisation lors de l’Eucharistie comme Sang du Christ. En l’an 1114, l’évêque de Châlons, Guillaume de Champeaux, fait rédiger la grande charte champenoise qui confirme cette abbaye dans toutes ses possessions agricoles et vinicoles. Durant le règne d’Henri IV, il acquiert le nom de  vin de Champagne  à Paris, mais cette dénomination s’impose plus difficilement dans la région, le terme champagne désignant des terres non fertiles, ne pouvant servir que de pâturages aux moutons. France et d’Angleterre, sous l’impulsion de certaines familles parisiennes qui possèdent des terres en Champagne.

Jeune homme ivre portant en main une des premières bouteilles de champagne, gravure Nicolas Arnoult datée de 1702. Revenu dans son abbaye d’Hautvillers, Dom Pérignon aurait expérimenté la méthode sur les vins du vignoble champenois. Par la suite, d’autres caves furent creusées en pleine craie. Selon le chanoine Jean Godinot qui écrivit en 1718 que  depuis plus de vingt ans le goût des Français s’est déterminé au vin mousseux , le champagne effervescent aurait donc été commercialisé dans des bouteilles spécifiques, pour la première fois en France, vers 1695. Articles détaillés : Révolte des vignerons de l’Aube en 1911 et maison de Champagne. En 1928, l’appellation champagne concernait seulement huit mille hectares et les expéditions se montaient à vingt-quatre millions de bouteilles. La consommation se démocratise durant les Trente Glorieuses.

Le champagne est produit dans la zone viticole délimitée par la loi du 22 juillet 1927. Les zones viticoles de production du champagne. Vue générale en été de la ville d’Épernay depuis le chemin de ceinture. Il existe quatre zones de production de raisins qui regroupent les 17 terroirs de champagne. La craie affleurante y est partout, véritable réservoir d’eau et de chaleur des sous-sols. Sur un peu plus de trente mille hectares de vigne au total, c’est le vignoble le plus septentrional de France avec 60 à 80 jours de gel par an. Le climat de la zone de production du champagne est mesuré depuis la station de Reims-Courcy, à 91 mètres d’altitude.

Juste avant le début de la Révolution française, le vignoble champenois s’étendait sur quelque 50 000 hectares. 65 000 hectares son expansion maximale comprenant aussi 2 500 hectares dans le département des Ardennes. Après les fléau du phylloxéra et de la Première Guerre mondiale, le vignoble s’est réduit à 12 000 hectares. La désignation des parcelles devrait se faire à partir de 2009 avec le décret du Conseil d’État entérinant la nouvelle géographie des parcelles supplémentaires. La profession espère ainsi créer 2 à 3 000 nouveaux hectares en vignobles champenois. Champagne premier cru sur une table de fête.