Carte géologique : Sault-de-Vaucluse PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Ancien hôtel de ville carte géologique : Sault-de-Vaucluse PDF Sorgues. Ses habitants sont appelés les Sorguais et les Sorguaises.


Commune située au confluent de l’Ouvèze et du Rhône et constituée essentiellement d’une large plaine bénéficiant d’une bonne irrigation. La ville est bordée à l’est par l’autoroute A7 avec un échangeur au niveau du centre commercial Avignon Nord. Centre commercial Avignon Nord au centre ville. La commune de Sorgues est située dans la zone d’influence du climat méditerranéen. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. Les hivers sont doux à de rares exceptions près, notamment l’hiver 1956 .

Relevés météorologiques de la région d’Avignon Mois jan. Les relevés météorologiques ont lieu à l’Agroparc d’Avignon. Le tableau suivant indique les différentes vitesses du mistral enregistrées par les stations d’Orange et Carpentras-Serres dans le sud de la vallée du Rhône et sa fréquence au cours de l’année 2006. La pertinence de cette section est remise en cause.

Ce nom vient de la rivière Sorgue qui rejoint l’Ouvèze à peu de distance. Le nom français officiel de la commune, défini par le Code officiel géographique de l’INSEE, est Sorgues. Lors des travaux sur le territoire de la commune,les fouilles de sauvetages ont permis de vérifier que ce site fut occupé dès le Néolithique. Mais le plus important site préhistorique se trouve au Mourre de Sève, sur la route d’Entraigues, et date de l’époque d’Hallstatt, au premier Âge du Fer. La cause de l’abandon de ce site fut la bataille de Vindalium, qui en 121 av.

Désormais la cité, dès 1063, prit le nom de Pons Sorgie, Pons-de-Sorgo en provençal et Pont-de-Sorgue en français. Passé en 1274 sous le contrôle de la papauté, les papes se réservèrent le droit de nommer gouverneur, capitaine et viguier. En 1322, l’abbé de Cluny rétrocéda à la papauté ses droits sur l’église paroissiale. Nouvelle catastrophe en décembre 1570, quand les eaux de l’Ouvèze refoulées par une crue du Rhône envahirent la ville, causant de nombreuses victimes. Palais des papes de Sorgues, gravure de Baugéan.