A la découverte des volcans extrêmes PDF

Pourquoi préparer votre voyage avec minube? Découvrez ce que nos utilisateurs pensent de la communauté de voyageurs qui les encourage à A la découverte des volcans extrêmes PDF le monde.


Une approche attrayante de la volcanologie à travers la présentation des volcans les plus « extrêmes » de notre planète… et même au-delà.

Parmi les nombreux volcans présents sur Terre, il en est qui se distinguent par leur situation géographique, leur taille, leur type d’activité, la violence de leurs éruptions ou le danger majeur qu’ils représentent. Ces édifices volcaniques particuliers témoignent de la grande diversité des activités éruptives qui peuvent se produire en relation directe avec les mécanismes géotectoniques qui régissent notre globe.

L’ouvrage, largement illustré et tout en couleurs, se propose de faire découvrir de nombreux volcans « extrêmes » par fiches de 4 et 6 pages et par une approche à la fois scientifique, géographique et historique. Cette présentation sera précédée d’une introduction générale à la volcanologie et suivie d’un lexique des termes employés dans les textes.

Sommaire
I – Les plus violents
II – Les plus actifs
III – Les plus imposants
IV – Les plus dangereux
V – Les plus étonnants
VI – Les autres volcans remarquables

L’activité est gérée par la société d’économie mixte Volcans. Le projet a rencontré une opposition de la part de défenseurs de la nature. Les deux volcanologues meurent en 1991 sur les pentes d’un volcan japonais. L’année suivante le président de la région reprend l’idée à son compte. Il lance le projet de création d’une attraction touristique d’ampleur internationale centrée sur le volcanisme. Le projet étant porté par un ancien président de la République, il s’ajoute une dimension politique nationale aux enjeux locaux économiques, techniques, et surtout environnementaux. Châtel-Guyon, Pont-du-Château, à proximité de La Bourboule ou encore de l’aire des Volcans d’Auvergne, etc.

Finalement le président de région décide qu’il sera installé au cœur de la chaîne des Puys, à la place d’un ancien dépôt militaire qu’il faut racheter aux Domaines. En 1994, un concours international d’architecture attribue le projet à l’architecte autrichien Hans Hollein, associé aux architectes locaux d’Atelier 4. Seuls émergent le bâtiment accueillant le restaurant et un cône monumental, rappel symbolique des volcans environnants. Vue du parc de Vulcania avec à l’arrière-plan la chaîne des Puys. L’implantation de Vulcania au cœur de la chaîne des Puys provoque une vive opposition chez les défenseurs de la nature.

Pourtant, le centre est en grande partie enterré et son empreinte visuelle s’en trouve fortement minimisée. Futuroscope, ouvert près de Poitiers en 1987. Toutes ces procédures alourdissent encore un peu plus le cout du projet, déjà passé de 360 à 420 millions de francs en 1995. Cela a pour conséquence de repousser le démarrage des travaux de plusieurs années. Mais le projet s’avère complexe à étudier et à construire. Il accumule rapidement plusieurs mois de retard et, alors qu’il est encore à plus d’un an d’une possible ouverture, un accident conséquent suspend les travaux en aout 2000.

L’accident stoppe immédiatement les travaux, le temps que des analyses soient faites. Une campagne de sondage de la qualité des bétons et de radiographie des armatures est alors menée sur l’ensemble du bâtiment. Celle-ci révèle que l’ensemble du projet est concerné par de graves vices de fabrication. Des mesures correctionnelles sont alors mises en œuvre pour renforcer les points faibles. Au cours de sa première année, le centre a accueilli 626 756 visiteurs, dont un tiers de groupes. L’année suivante, ils ont été 584 189. En 2004, malgré 420 777 visiteurs, le parc a engendré un déficit net d’exploitation de 1,707 million d’euros.

En 2005, le parc accueille 355 866 visiteurs, portant le nombre total de visiteurs à un peu moins de deux millions depuis l’ouverture. Face à la diminution de l’activité, la SEM Volcans a dû réduire ses effectifs de moitié. Le contrat d’affermage avec la SEM a été dénoncé le 12 juillet 2005. Des investissements ont été consentis pour augmenter le nombre d’attractions ludiques au sein du parc afin de changer son image et d’attirer de nouveaux visiteurs, plus avides de sensations fortes que d’informations scientifiques pures. En 2009, Vulcania ouvre ses portes avec deux nouvelles attractions : L’Odyssée magique, un film de 20 minutes, tourné en 70 mm en Auvergne, Islande, Guyane, États-Unis et Viêt Nam. Terre en colère qui remplace le simulateur de séisme. Un Epanterias, l’un des dinosaures animatroniques ajoutés en 2015.

Une autre nouveauté temporaire a vu le jour à l’occasion du 20e anniversaire de la mort du couple Krafft : Les Diables des volcans. En 2012, la nouveauté est la Cité des enfants. En 2014, un ballon captif est prévu. Tribune dans le journal Libération, du 31 décembre 1997. Article du journal Libération, du 11 février 1997. Article sur Vulcania, site du groupe EELV du conseil régional d’Auvergne, 18 avril 2008.